Comment carreler son sol?

Le carrelage offre des possibilités infinies en termes de décoration, c’est pourquoi il est un revêtement de plus en plus prisé par les Français. Mais une fois effectué votre choix, comment le poser? Plusieurs étapes sont à respecter, que nous explorerons dans cet article.


Faire appel à un professionnel pour poser son carrelage

Vous avez fait votre choix parmi les innombrables modèles de carreaux. Reste désormais à les poser. Mais ne s’improvise pas carreleur qui veut ! La pose de carrelage est une opération d’une grande technicité qui nécessite le savoir-faire d’un professionnel qualifié.

Même si vous avez été séduit par le modèle que vous avez choisi, pour être sûr qu’il vous plaise à tous les coups au final, encore faut-il qu’il soit bien posé ! Et c’est là que les choses se corsent. Car si vous décidez de le faire vous-même, vous prenez le risque d’un travail mal fait qui sautera aux yeux au premier coup d’œil.

Mauvaise préparation du support, joints non rectilignes, mauvaises découpes, calepinage mal réalisé… Autant de facteurs qui peuvent venir tout gâcher. Pour éviter toute déconvenue, donc, faites appel à un carreleur qualifié qui maîtrisera parfaitement les techniques de pose en fonction du matériau choisi.

Les différentes étapes de pose

Le calepinage, un préalable indispensable

On ne pose pas du carrelage n’importe comment. Pour que la mise en œuvre soit parfaite, il est indispensable de dessiner au préalable un plan, appelé calepinage. Soit un ensemble de dessins qui permettront de définir le nombre, l’emplacement et l’ordre des carreaux, ainsi que l’endroit où seront implantés les joints.

La découpe

Pour découper votre revêtement, l’artisan va avoir recours à une carrelette, ou découpe carrelage. Indispensable, cet instrument va permettre au professionnel d’effectuer une découpe parfaite à la dimension souhaitée, sans briser les carreaux.

La découpe du carrelage est une manipulation complexe


La préparation du support

Une fois découpés les carreaux aux mesures souhaitées, une étape s’impose : celle de la préparation du support. En rénovation notamment, il faut en effet s’assurer de la parfaite planéité du sol. Cela peut passer par un ragréage. Il s’agit alors d’apposer au préalable un primaire d’accrochage qui permettra au mortier de mieux adhérer, avant de poser, donc, un mortier de nivellement si les différences de niveau sont importantes, ou un mortier auto lissant si elles sont raisonnables.

La pose peut s’effectuer sur un sol nu ou directement sur des carreaux déjà en place. Pour en savoir plus, consultez notre article sur la pose de carrelage sur carrelage. Dans le cas d’un revêtement déjà existant, il faudra procéder au préalable à une dépose.

L’isolation

Avant d’effectuer la pose à proprement parler, votre carreleur va également mettre en place, entre la chape ou la dalle déjà en place et les carreaux, une sous-couche d’isolant de faible épaisseur. L’objectif ? Protéger du froid et amortir les bruits. Pour en savoir plus, consultez notre article sur l’isolation de carrelage.

La pose du carrelage

Maintenant que votre sol est prêt et votre isolant installé, ne reste plus qu’à poser les carreaux eux-mêmes. Il existe pour ce faire différentes techniques de pose. Cette dernière peut en effet être scellée, collée ou clipsable. Scellée, elle consiste à poser les carreaux sur une chape au mortier. Elle présente l’avantage de permettre de rattraper d’éventuelles différences de niveau.



Difficile à mettre en œuvre, cette technique doit impérativement être confiée à un professionnel. Collée, elle consiste quant à elle, comme son nom l’indique, à coller les carreaux sur le support à l’aide d’un enduit de ciment-colle. Elle exige une parfaite planéité du support.

Outre ces techniques, il existe différents sens de pose qui vont avoir un impact direct sur l’esthétisme de votre pièce. Droite, en quinconce ou en diagonale, leur choix est une question de goût et d’envies.

Une fois posés, il va falloir fixer les carreaux. Cela peut être fait à l’aide d’un mortier ou d’un ciment-colle. Pour plus d’informations, consultez notre article sur les colles de carrelage.

Les finitions

Votre revêtement est désormais en place, mais ce n’est pas fini ! Reste une dernière étape : les finitions. Pour un rendu des plus soignés, il faudra obligatoirement effectuer les joints entre les carreaux. Leur qualité va être déterminante pour l’aspect final de votre sol.

Ce sont eux qui vont contribuer à mettre votre revêtement en valeur. Vous pourrez choisir parmi une large palettes de couleurs. Ne négligez pas cet aspect, au risque de gâcher l’ensemble. Et voilà, votre carrelage est définitivement en place. Vous n’avez plus qu’à admirer le travail !

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter