Pose de carrelage : ragréer son sol pour un support plat

Vous souhaitez revêtir votre sol avec des carreaux ? Une étape préliminaire est à effectuer avant leur pose. Vous devez d’abord préparer le support de pose et éventuellement pratiquer un ragréage du sol. Dans le cadre de notre guide sur la pose de carrelage, vous trouverez ici quelques conseils pour mener à bien ces deux étapes incontournables.

La préparation du support de pose

Pour bien préparer votre support de pose, vous devez vérifier si le sol est bien sec. Si le sol est trop humide, votre revêtement risque d’absorber cette humidité et de se dilater. Vérifiez si le support est sain sinon, la colle adhèrera au revêtement. Le sol doit être homogène, sans aucun effritement et résistant au poinçonnement. Le support doit être plat afin d’éviter que le parquet ne sonne creux à certains endroits. Une tolérance maximale de 5 mm est autorisée. Enfin, pensez à nettoyer le sol pour une bonne adhérence de la colle. Enlevez toute trace de vieille colle. La pose du revêtement peut alors commencer. Toutefois, si la surface de pose présente des irrégularités, procédez à un ragréage du sol.

Le ragréage du sol

Le ragréage est réalisable sur toute surface rigide en béton, en ciment ou en dalles synthétiques. Il consiste à combler les irrégularités présentes sur le support de pose à l’aide d’un enduit adapté. Pour une irrégularité inférieure à 2 cm, utilisez un mortier auto lissant, tandis que le mortier de nivellement conviendra pour compenser les creux de plus de 2 cm. Au-delà de 4 cm, il est conseillé de couler une chape en béton. Après avoir préparé l’enduit, appliquez-le méthodiquement sur le support de sol en utilisant le mortier adapté. Partez du fond de la pièce en progressant vers la porte. Respectez bien le temps de séchage avant de poser le revêtement.



Quel mortier choisir ?

Utilisez un mortier auto lissant pour un support de sol présentant des niveaux d’irrégularités inférieurs à 2 cm. Pour ce faire, mélangez le mortier avec de l’eau en utilisant un malaxeur électrique, afin d’obtenir une composition fluide et homogène. Laissez reposer le mélange pendant 2 min avant de le répartir sur la surface à l’aide d’une taloche. Étalez soigneusement en veillant à réaliser une couche de 5 mm.

Le mortier de nivellement est conseillé pour un support de sol très irrégulier, ayant un niveau de plus de 2 mm. La préparation est la même que pour un mortier auto lissant. Après repos, étalez le mélange sur la surface en utilisant une truelle pour obtenir une couche de 1,5 cm puis tirez en utilisant une règle métallique. Laissez ensuite sécher pendant 3 heures avant d’appliquer une seconde couche en tirant à la règle pour l’aplatir, puis lissez le tout avec une truelle. Veillez à ce que l’épaisseur des deux couches ne dépasse pas 3 cm. La pose du revêtement peut se faire après le séchage complet du support.

A lire également

Carrelage : quelle technique de pose ?
Poser du carrelage sur du carrelage déjà existant
Isoler son carrelage
Carrelage : les différents sens de pose
Le choix de la colle de carrelage
Carrelage : focus sur les joints

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter